Logo de l'ensemble musical Capella Sacra
  • Niedernai, église paroissiale

#BACH# PERGOLESE

Capella 8

En 2017, la Capella Sacra a la chance d'intégrer nouvellement un dispositif du Conseil Départemental du Bas-Rhin spécifique permettant la meilleure diffusion de la culture et de la musique sur l'ensemble du territoire, dans un souci d'équité. Nous nous réjouissons vivement de ce nouveau partenariat que nous souhaitons durable et riche.

Le Stabat Mater de Pergolèse revu
par BACH

Pour cette soirée de prestige, nous vous proposons une oeuvre emblématique de la période baroque, il s'agit de la transcription - par le Cantor de Leipzig - du magnifique Stabat Mater de Pergolèse, réalisé de main de maître en 1740. L'art de la transcription et de la réécriture est - en effet - courant en cette période baroque où l'on apprend le métier de compositeur essentiellement en copiant soigneusement les oeuvres de ses prédécesseurs. 

Entre transcription et hommage
Johann Sebastian BACH ne déroge pas à la règle puisqu'on lui connait un certain nombre de copies d'oeuvres contemporaines : citons, par exemple, Nicolas de Grigny pour la musique française ou encore Antonio Vivaldi pour la musique italienne. Notons que les choix du Maître ne sont jamais anodins et procèdent d'une sélection fine et précise, révélant - déjà à l'époque - ce que le cantor considérait comme étant des oeuvres de tout premier plan. 

L'émotion musicale magnifiée
Bach ne put ainsi rester insensible à la perfection de l'oeuvre napolitaine qu'il avait sous les yeux. D'une densité émotionnelle inégalée jusque-là, elle poussa le concept de figuralisme musical à un paroxysme ne pouvant laisser indifférent. Pergolèse réussit à exprimer avec profondeur, lucidité et force, tour à tour la douleur, la tristesse et la souffrance de la Vierge aux pieds du Crucifié.

De Bach à Pergolèse
La Foi comme trait d'union

Dès lors, si au premier abord, ces deux créateurs semblent opposés, tant par leur personnalité que leurs parcours et leurs oeuvres, le fait que Bach se réapproprie aussi facilement le chef-d'oeuvre du Napolitain est la clef nous révélant l'existence de véritables similitudes... 

Venez les découvrir à Schirmeck !

Programme
Johann Sebastian BACH
Tilge, Höchste, meine Sünden BWV 1083

Marie LYS, soprano solo
Coline Dutilleul, mezzo-soprano solo

Raffaelle Nicoletti, violon 1
Sayaka Shinoda, violon 2
Alice Bordarier, alto
Kevin Bourdat, violoncelle baroque

#Cyril Pallaud, orgue & direction

  • Entrée libre participation