Logo de l'ensemble musical Capella Sacra

Notre ensemble

Ensemble vocal et orchestral de haut niveau, la Capella Sacra a été fondée en 2014. Elle se compose d’un orchestre symphonique mozartien de 25 musiciens et d’un chœur mixte de 45 chanteurs ; tous sont professionnels.

Les chefs-d’œuvre de la musique sacrée sont au cœur du répertoire de la Capella. Centrées en premier lieu sur les œuvres du 18e siècle, les productions de l’Ensemble mettent ainsi à l’honneur les grandes compositions sacrées en fournissant un travail musicologique et stylistique approfondi recherchant le timbre et la sonorité les plus adaptés. Parmi les compositeurs privilégiés notons Josef Haydn, W.A. Mozart, C.P.E. Bach, …

Ensemble en résidence de la Saison Internationale, la Capella est basée à Oberhergheim (68). L’ensemble élabore une production par année, donnée trois à cinq fois dans le cadre de la Saison puis redonnée en France et à l’étranger.

Compte-rendu de presse (DNA 2016/2017) : 
« Quand la musique s’élève bien au-dessus de la simple démonstration de virtuosité »
« Souriant et concentré, en quête de perfection, Cyril Pallaud sculpte la musique. » 

Cyril Pallaud, direction

Organiste, chef et Musicologue, Cyril Pallaud est Professeur Agrégé en Musique. Il a enseigné à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux-III et siégé au Centre d’Etudes des Mondes Modernes et Contemporains. Directeur de la Saison Internationale, rédacteur en chef de la Revue d’Histoire de l’Orgue en Alsace, il est également animateur de La voix des anges, émission radiophonique d’Accent 4 consacrée à la musique sacrée et aux orgues. Formé aux conservatoires de Colmar et Saint-Maur-des-Fossés, il s’est spécialisé en musique baroque à la Schola Cantorum Basiliensis et fut marqué par les enseignements de Eric Lebrun et Lorenzo Ghielmi en orgue ; Glenn Chambers, Véronique Ougier et Robert Dumé en chant. 
 

Prix de l’Observatoire Musical Français 2010, Prix Talent d’Avenir 2011, Léon d’or 2014, Cyril Pallaud est également conférencier et intervient régulièrement au sein de colloques internationaux ainsi qu’auprès de l’orchestre philharmonique de Strasbourg, notamment dans son domaine de prédilection, la musique sacrée. 
 

En 2009, Cyril Pallaud a été nommé Maître de Chapelle de la Croix Glorieuse où il dirige le Choeur de Chambre d’Alsace. En 2014, il a fondé la Capella Sacra dans le but de valoriser le grand répertoire sacré pour choeur et orchestre des 18e et 19e siècles. Enfin, en 2015, il a été nommé chef de l’Ensemble Vocal de Saint-Louis.

Cyril Pallaud

Antonio de Sarlo (Florence), KonzertMeister

Né en 1988 à Florence, Antonio de Sarlo créé très jeune un quatuor qui se forma auprès des plus grands noms : Quatuor Mosaïques, Altenberg trio Wien, Smetana Quartet, trio Voces Intimae, Kuss Quartet. Membre de l’Orchestre des Jeunes d’Italie et de la Camerata Strumentale Fiesolana, il se spécialisa ensuite en violon baroque auprès de Giuliano Carmignola, Francesco D’Orazio, Bettina Hoffmann, Riccardo Minasi et Giulia Nuti. Deux figures marquantes de la musique ancienne dont il fut l’élève marquèrent alors le jeune interprète : Erich Höbarth à Vienne et Paolo Cantamessa à Arezzo. 

Diplômé d’un Master en musique ancienne du Conservatoire National de Cologne (D) dans la classe de Richard Gwilt en 2014, il se spécialisa ensuite auprès d’Amandine Beyer, Enrico Gatti, Bernhard Forck, Mechtild Karkow et Susanne Scholz.

Membre en 2013/2014 du European Union Baroque Orchestra avec lequel il fit une exceptionnelle tournée internationale, il se produisit sur scène avec Chiara Banchini, Christophe Coin, Martin Gester, Lars Ulrik Mortensen, Gottfried von der Goltz, Stefano Montanari et Rachel Podger.

Il remporta avec son ensemble « Paper Kite » le premier prix du 14e Concours Biago Marini et se produisit ainsi en 2014 dans le cadre de l’International Young Artist ‘s Presentation d’Anvers (H).

Diplômé en philosophie de l’université de Florence, plusieurs de ses concerts ont été enregistrés par la télévision européenne : BBC, RAI, WDR3, …

Antonio de Sarlo (Florence)

Anaïs Mahikian, soprano

Née en France en 1982 d’origine arménienne, Anaïs Mahikian étudie le chant au Conservatoire National de Région de Montpellier avec Françoise Pollet. Elle se perfectionne avec Maryse Castets au CNR de Bordeaux où elle obtient en juin 2008 son diplôme d’études musicales à l’unanimité avec les félicitations du jury. Elle intègre en septembre 2008 l'Opéra Studio de l'Opéra National du Rhin (2008-2010).
En 2007, elle remporte le 3ème prix opéra du 22ème concours de chant lyrique de Béziers, puis le 2ème prix opéra du 14ème concours européen d’air d’opéra et de mélodie française de Mâcon. En 2008, elle obtient le 1er prix opéra du 15ème concours européen de musique en Picardie et elle est finaliste du Concours de chant lyrique de Nantes, les S’sentiels, présidé par Eve Ruggieri. En 2009, elle est finaliste du Concours international de chant lyrique de Bourgogne Nathalie Dessay. En septembre 2011, elle remporte le 1er prix femme opéra au Concours International en Haute -Corse, présidé par Gabriel Bacquier.

Dans le cadre de ses études, elle interprète Belinda dans Didon et Enée. Elle chante en tant que soliste dans la Messe du couronnement de Mozart, la Missa breve de Haydn à Montpellier et la Messe en Ut de Mozart à Bordeaux. Elle a interprété les Chansons pour les oiseaux de Louis Beydts au Grand Théâtre de Bordeaux, qui la réinvite pour un récital Debussy en avril 2009. Elle est Barberine dans Le Nozze di Figaro à Strasbourg en décembre 2008. En juin 2009, elle est invitée par l’European Opera Center à se produire au Concert Hall de l'Université de Limerick. Lors de la saison 2009-2010, elle chante à l'Opéra National du Rhin les rôles de : Camille (Louise), Princesse Badr'-Al-Budur (Aladin et la lampe merveilleuse, Rota), Naïade (Ariane auf Naxos), Carolina (Il matrimonio segreto), Jano (Jenufa), Bacchis dans La Belle Hélène. En juillet 2010, elle participe avec l’European Opera Center à l'enregistrement de La Petite Renarde rusée (version ciné-concert) pour l'Opéra de Lyon (rôles de la jeune renarde, la sauterelle, la souris, la poule, la grenouille). En 2011, elle interprète le rôle de Woglinde dans Le Crépuscule des Dieux à Strasbourg, puis celui de Bacchis dans La Belle Hélène à Bordeaux. En juin 2011, elle est invitée par l'Opéra de Samara en Russie pour chanter Marguerite dans Faust. Lors du Festival International de Montepulciano, elle chante le rôle de Naiade dans Ariane à Naxos. A l’Auditorium du Musée des Beaux Arts de Strasbourg, elle chante en version concert le rôle de Marguerite dans Faust. Elle est Crobyle dans Thaïs à l’Opéra d’Avignon. En 2012, elle chante le rôle de la 4ème servante dans Elektra à Montpellier, puis celui de Bérénice dans L’occasione fa il ladro à Strasbourg. En juillet, elle est sélectionnée pour participer au Concours International de Savonlinna (Finlande)

Anaïs Mahikian

Coline Dutilleul, mezzo-soprano

La jeune mezzo-soprano belge se forme à l'art du chant et du piano dans les Conservatoires Royaux de Mons et Bruxelles ainsi qu'à la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne (classe de Cl.Kunz-Eisenlohr). En parallèle, elle continue un coaching régulier en technique vocale avec Catrin Wyn Davies (UK) et avec les pianistes Roger Braun, Raimund Laufen et Ulrich Eisenlohr. Elle suit de nombreuses master classes avec notamment Bernarda Fink, Barbara Hannigan, Natalie Dessay et suivra les académies internationales Britten Pears Young Talent Program, Luzerne Festival Academy, Internationale Bachakademie Stuttgart. Depuis 2005 elle multiple les expériences et projets musicaux en tant que soliste, chambriste et choriste. Elle participe à de nombreuses productions en Europe avec des maîtres renommés comme Simon Rattle, Jordi Savall, Phillipe Herreweghe, Raphaël Pichon, Yannick Nézet-Séguin, Patrick Davin, Guy Van Waas, Vincent Dumestre, Leonardo Garcia Alarcon. Ces collaborations l’amènent à se produire dans toute l’Europe au sein de festivals et de salles de renom. En 2014 elle gagne le second prix de l’Internationale Musikwettbewerb Köln ainsi que le prix décerné par l'orchestre de la radio WDR, qui lui donne la possibilité d'enregistrer un disque avec ce prestigieux orchestre. En 2015 elle incarne Miss Jessel dans The Turn of the screw (Britten) au théâtre d'Aachen. Elle intègre l’Opéra Studio de l’OnR en septembre 2015 et participe en 2015-2016 aux productions de Cendrillon et La Cambiale di matrimonio. Cette saison, elle prend part aux spectacles Mririda, Blanche-Neige et Il signor Bruschino.

Coline Dutilleul

Camille Tresmontant, ténor

Originaire d’Avignon, il étudie le violon et le chant au Conservatoire de sa ville puis à Nîmes dans la classe de Daniel Salas et Christine Eyraud, d’où il sort diplômé en 2013. La même année, il est finaliste du concours d’opéra de Béziers avant d’intégrer en septembre le CNSMD de Lyon, dans les classes d’Isabelle Germain et de Fabrice Boulanger.

Dans ce cadre il est Paolino (Il Matrimonio segreto). En 2014, il chante les rôles de Giuseppe (La Traviata) et Vincent (Mireille) à l’Opéra de Marseille, puis participe au festival des Nuits de l’Avent à l’Opéra d’Avignon. Il rejoint l’Opéra Studio de l’OnR en septembre 2015 et participe en 2015-2016 aux productions de Cendrillon, Pénélope et Don Carlo.

Il retourne aussi à Marseille en 2016 pour L’Aiglon d’Honegger et Ibert ainsi que pour Madama Butterfly. Cette saison il prend part aux spectacles Mririda, Blanche-Neige et Il signor Bruschino.

Camille Tresmontant

Karen Barbaux, soprano lyrique léger

Soprano alsacienne à la carrière importante, Karen Barbaux a chanté dans les chœurs de l’opéra de Strasbourg et Saint-Etienne, a été soliste des Jeunes Voix du Rhin de 2005 à 2006. Elle a été demi-finaliste au Concours Caruso de Milan et Finaliste du concours Voix Nouvelles de Strasbourg.

Soliste de l’ensemble « La Clémence d’Urfé » et de « la Roche Baron », elle s’est produite avec les Arts Florissants, l’Orchestre M et le Parlement de Musique. Elle a notamment tenu les rôles de Flordiligi dans Cosi fan tutte de Mozart, à l’Opéra National du Rhin, de Maria dans West Side Story de Bernstein à l’Opéra de St-Etienne, et a été soliste de nombreux ensembles orchestraux.

Ayant participé à l’enregistrement de Persée et Andromède de Jacques Ibert avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg placé sous la direction de Jan Latham-Koenig, elle a suivi les masterclass de Françoise Pollet et Lang Lessing.

Karen Barbaux

Camille Chagnon, soprano lyrique léger

Formée à la Maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles, Camille Chagnon suit les enseignements de Robert Expert puis Lara Matteini à Venise ; Caroline Pelon et Anne-Marguerite Werster à Paris avant d'intégrer la Schola Cantorum Basiliensis dans la classe d'Evelyn Tubb. En Masterclass, elle put bénéficier des conseils de chanteurs reconnus internationalement tels Howard Crook, Julie Hassler, Gérard Lesne, Andreas Scholl ou encore Margreet Honig.

Détentrice d'un Master en musicologie évoquant "Les rôles féminins dans l'opéra Gli Amori d'Apollo e di Dafne de F. Cavalli", elle participa à de nombreux enregistrements discographiques dont le dernier "The Tempest" a reçu un Diapason d'Or en 2014. Membre de plusieurs ensembles professionnels de très grande qualité tels "La Tempête" ou "Le Parlement de Musique", Camille Chagnon se produit régulièrement en soliste dans des oeuvres baroques tant en France et qu'à l'étranger et débute une brillante carrière. Son sens du style et sa plasticité vocale en font une grande interprète de la musique ancienne.

Camille Chagnon

Nathanael Tavernier, basse

Après son cursus de Master à la Haute Ecole de Musique de Genève auprès de Gilles Cachemaille, Nathanaël Tavernier a intégré l'Opéra-Studio / Jeunes Voix du Rhin de Colmar. Il y découvre les rôles comiques, et le bel canto.Lauréat du concours Paris Opera Competition, la Mélodie et les Lieder lui sont un domaine de prédilection. Il remporte notamment en 2015 la Révélation Classique de l'ADAMI.

Sur scène il a notamment joué dans la Dame de Pique, Gianni Schicchi, l’Orfeo. En concert, on a pu l’entendre dans les répertoires baroque et contemporain, mais aussi en oratorio, ainsi que dans la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Requiem de Mozart, le Stabat Mater de Haydn, la Messe en Ré de Dvorak ou Pulcinella de Stravinski. 

Nathanael Tavernier

Elise Duclos, mezzo-soprano

Formée au Conservatoire de Strasbourg, elle décida très rapidement de s’envoler vers le Québec afin de perfectionner son art. Elle y obtint en 2013 un Bachelor en Chant classique (Université de Montréal) et poursuivit ses études jusqu’a l’obtention d’un Master en 2016 auprès de John Fanning.

Se produisant en soliste sur de nombreuse scènes, elle a notamment interprété le rôle de "Mère Jeanne" dans le Dialogue des Carmélites de Francis Poulenc ou encore le rôle "d’Aloes" dans L’Étoile d’Emmanuel Chabrier.

Avec l'Ensemble "Le Bon tempérament" elle interpréta enfin Didon dans "Didon et Enée" de Purcell. En 2013 elle fut finaliste du concours du Saguenay Lac St Jean. Une voix généreuse et touchante.

Elise Duclos

Christophe Baska (France, Lyon), contre-ténor

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon, Christophe Baska choisit rapidement de se spécialiser dans le répertoire baroque. En tant que soliste il chante aux côtés de Jean Tubéry (ensemble La Fenice), d’Emmanuelle Haïm (Le Concert d’As- trée), Alan Woodbrige (Chœurs de l’Opéra de Lyon) et Franck-Em- manuel Comte (Le Concert de l’Hostel-Dieu,) avec lequel il enre- gistre pour Harmonia Mundi en 2011 A Shakespeare Fantasy, des airs et duos de Purcell.
 

Il se produit sur les grandes scènes françaises que sont le Théâtre des Champs-Elysées, l’Opéra de Lille, et l’Opéra de Dijon. Il interprète les rôles de l’Enchanteresse et de l’Esprit dans diverses productions de Didon et Enée.
 

Sous la direction de Jean Tubéry, il chante la partie de contre-ténor solo dans King Arthur de Henry Purcell. Récemment il a joué un chasseur dans Actéon de Marc-Antoine Charpentier sous la direction d’Emmanuelle Haïm. 
 

Christophe Baska (France, Lyon)

Akinobu Ono (Japon), ténor

Débutant la musique à l’âge de 4 ans, Akinobu Ono intègre la Aichi Prefectural Meiwa Senior High School puis le Kunitachi College of Musik de Tokyo dont il sort diplômé (Bachelor et Master) notamment en Lied allemand.

Son premier rôle fut Don Ottavio (W.A. Mozart, Don Giovanni). Il participa ensuite comme soliste à plusieurs productions importantes (G.F. Haendel, Le Messie – J.S. Bach, Messe en Si – Passion selon Saint-Jean et selon Saint-Matthieu).

Depuis 2014, il vit en Suisse et termine son perfectionnement en musique baroque au sein de la prestigieuse Schola Cantorum. Il se produit régulièrement sur les scènes européennes.

Akinobu Ono (Japon)

Laurent Roos (France), ténor

C’est en 2002 que le ténor Laurent Roos intègre le département de musicologie de l’Université de Strasbourg, où il obtient une licence en 2005. Parallèlement à ces études universitaires, il entre en 2003 au Conservatoire de Strasbourg dans la classe de chant du professeur et grand pédagogue Henrik Siffert.
Six ans plus tard, en avril 2009, il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales de chant lyrique et de musique de chambre au sein ce même conservatoire avec Mention Très Bien.
De 2009 à 2011, il chante en soliste plusieurs cantates de J.S Bach, Le Messie de Haendel, l’évangéliste dans La Passion selon Saint-Marc de C.P.E Bach ainsi que « Le Remendado » dans une version concertante de Carmen.Il intègre très rapidement les chœurs de l’Opéra National du Rhin, puisqu’il y entre en 2008. Il se voit alors confier, en plus de sa fonction d’artiste des chœurs, des rôles solistes : il y interprète les rôles de Charlie dans Mahagonny Songspiel, les Sept Péchés Capitaux de Kurt Weill et du chansonnier dans Louise de Charpentier. En 2012, entre plusieurs récitals d’opérettes et d'opéras, il chante la Création de Haydn, la Petite Messe Solennelle de Rossini, l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns, l’Annonciation, création de Rémi Studer, le rôle du premier laquais dans Der Rosenkavalier de Richard Strauss, l’Oratorio de Noël de Graun et plusieurs rôles dans Der Ferne Klang de Franz Schreker. 
C’est également en 2012 que Laurent Roos fonde l’Association Brindisi avec son frère Martial, qui a pour objectif de promouvoir l’art lyrique et culinaire en créant notamment des « Opéras gourmands ». S’adonnant également à l’opérette, c’est le rôle de « Pâris » qu’Offenbach met en musique dans La Belle-Hélène que Laurent Roos interprète à plusieurs reprises entre janvier et mai 2015.
Ténor se spécialisant dans les rôles de caractère, Laurent Roos interpréta en 2014 le « Docteur Caïus » au sein de Falstaff de Verdi, puis le rôle de « Loge » dans Das Rheingold en juillet 2015, dernière production de l'Académie Lyrique à Vendôme. Il se perfectionne pour cela auprès d’Eva Märtson, professeure enseignant, entre autres, dans le Nord de l’Allemagne et en Estonie.
 

Laurent Roos (France)

Dominic Burns, baryton-basse

Baryton de caractère originaire de Leeds en Angleterre, Dominic Burns étudia au Royal Welsh College of Music & Drama de Cardiff avant de chanter pendant treize ans à l'Opera North de Leeds. Il incarna plusieurs rôles de solistes tels Giorgio (La Gazza ladra), Le Dancaïre (Carmen), Lamoral (Arabella), Marchese (La Traviata), Huntsman/Gamekeeper (Rusalka), Papageno (Die Zauberflöte), Masetto (Don Giovanni), Der Steuermann (Tristan und Isolde), Dr Crabbe (Peter Grimes).

Parallèlement, Dominic Burns participa à de nombreux concerts en tant que soliste, parmil les oeuvres où il brilla, nous pouvons citer la Messe en si, le Magnificat, les Passions selon Saint-Jean et Saint-Matthieu de Bach, La Création de Haydn, la Messe du couronnement et le Requiem de Mozart, la Messe en ut de Beethoven, …

Il intègra les chœurs de l'Opéra National du Rhin en décembre 2006 et y chanta dès juin 2007 le rôle soliste de Czernikowskich dans Boris Godounov. Doté d'une technique et d'une présence scènique remarquable, ses interprétations ciselées au millimètres sont unanimement saluées.

Dominic Burns

Fabien Gaschy, baryton-basse

Chanteur de la Maîtrise de Garçons de Colmar (Arlette Steier), il intègra la classe d'Henrik Siffert au Conservatoire de Strasbourg. Il se produsiit dans Jakob von Gunten de Benjamin Schweitzer à Bienne puis au festival de Montepulciano dans Il Tabarro de Puccini.

On le retoruve dans le Requiem de Mozart au Festival des Alizés à Essaouira (Maroc), dans le rôle de Mickey dans L'Opéra d'Aran de Gilbert Bécaud puis celui de Dancaïro dans La Carmencita avec les Jeunes Voix du Rhin. Régulièrement sollicité pour les répertoires de musique de chambre et de musique sacrée dans de nombreux festivals, il rejoint les chœurs de l'Opéra national du Rhin en 2006.

Ses interprétations d'une grande musicalité, la force de sa ligne vocale et son grand sens des styles en font un artiste accompli à la carrière reconnue.

Fabien Gaschy

Composition du Choeur

Soprano

  • Hiromi Bando
  • Karen Barbaux
  • Corinne Bohrer
  • Camille Chagnon
  • Maria Denami
  • Julie Dey
  • Marlène Esser
  • Sonia Findling
  • Sarah Frick
  • Eveline Gstalter
  • Anne Herr
  • Aisling Kenny
  • Marie-Christine Köberlein
  • Anna Miklashevich
  • Carole Meyer
  • Mathilde Monfray
  • Aude Rothenburger

Alto

  • Christophe Baska
  • Myriam Djemour
  • Elise Duclos
  • Aurélie Estatico
  • Damaris Gueutal
  • Joanna Jaworowska
  • Mathilde Legrand
  • Florencia Menconi
  • Maria Andrea Parias-Lopez
  • Anne Schlick
  • Aiko Sone
  • Clara Weil
  • Kim-Marie Woodhouse
  • Simone Zaug

Ténor

  • Juan Carlos Benitez
  • Jean-Marie Bourdiol
  • Ronan Caillet
  • Iannis Gaussin
  • Matthieu Justine
  • Nicolas Kuhn
  • Patrick Labiche
  • Jacob Lawrence
  • Christian Lorentz
  • Akinobu Ono
  • Laurent Roos
  • Thierry Rossburger

Basse

  • Pierre Barret-Memy
  • Romain Bazola
  • Pierre Beller
  • Pierre Bukavec
  • Dominique Burns
  • Santiago Garzon 
  • Fabien Gaschy
  • Timothée Gihr
  • Francisco Gil
  • Jean-Nicolas Lucien
  • Lionel Ott
  • Csongor Szanto
  • Amir Tiroshi

Composition de l’orchestre

Violon 1

  • Antonio de Sarlo (It)
    KonzertMeister
  • Nathalie Carducci (It)
  • Hsu-Mo Chien (Ja)
  • Mojca Gal (Cr)
  • Marta Ramirez (Esp)
  • Isabel Soteras (Esp)
  • Elena Abbati (It)

Violon 2

  • Shuyuan Cheng (Tw)
  • Klaudia Matlak (Pl)
  • Alessia Menin (It)
  • Cécile Muller (Fr)
  • Amandine Beaulieu (Fr)
  • Sayaka Shinoda (Fr)
  • Arthur Beck (Fr)

Alto

  • Alice Bordarier (Fr)
  • Giorgio Chimici (It)
  • Arabela Fernandez Sunyer (PB)
  • Giovanni Simeoni (It)
  • Laurence Wintherlig (Fr)
  • Natalia Duarte (It)
  • Sarà Gomez (Esp)

Violoncelle

  • Kevin Bourdat (Fr)
  • Thomas Chigioni (It)
  • Charlotte Engel (CH)
  • Carla Guals (Esp)
  • Alexandra Polin (CH) 
  •  Adrien Wiot (Fr)

Contrebasse

  • Martine Lambrecht (Fr)

Trombones class.

  • COOPER Keal
  • JAKAB Adam
  • SERAFINI Daniel

Hautbois

  • 1 : Raffaella Bortolini (It)
  • 1 : Elise Nicolas (Fr)
  • 2 : Rachel Heymans (CH)
  • 2 : Ayelet Karni (Is)

Basson

  • 1 : Andrew Burn (Austr.)
  • 1 : GB Graziado (It)
  • 1 : Robin Billet (D)
  • 2 : Julia Marion (Fr)
  • 2 : Cheyenne Häni (CH)

Trompette N.

  • Martin Kaech (CH)
  • Tomohiro Sugimura (J)

Timbale

  • Gabriel Hammersley (CH)

Cor de Basset

  • 1 : Juan Jose Moleroramos
  • 2 : Kayo Nishida

Orgue

  • Jean-Luc HO (Fr)

Clavecin

  • Michel Laizé (Fr)

Traverso

  • Isabelle Sainte-Marie