Logo de l'ensemble musical Capella Sacra

Notre ensemble

Ensemble vocal et orchestral de haut niveau, la Capella Sacra a été fondée en 2014. Elle se compose d’un orchestre symphonique mozartien de 25 musiciens et d’un chœur mixte de 45 chanteurs ; tous sont professionnels.

Les chefs-d’œuvre de la musique sacrée sont au cœur du répertoire de la Capella. Centrées en premier lieu sur les œuvres du 18e siècle, les productions de l’Ensemble mettent ainsi à l’honneur les grandes compositions sacrées en fournissant un travail musicologique et stylistique approfondi recherchant le timbre et la sonorité les plus adaptés. Parmi les compositeurs privilégiés notons Josef Haydn, W.A. Mozart, C.P.E. Bach, …

Ensemble en résidence de la Saison Internationale, la Capella est basée à Oberhergheim (68). L’ensemble élabore une production par année, donnée trois à cinq fois dans le cadre de la Saison puis redonnée en France et à l’étranger.

Cyril Pallaud, direction

Organiste, chef et Musicologue, Cyril Pallaud est Professeur Agrégé en Musique. Il a enseigné à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux-III et siégé au Centre d’Etudes des Mondes Modernes et Contemporains. Directeur de la Saison Internationale, rédacteur en chef de la Revue d’Histoire de l’Orgue en Alsace, il est également animateur de La voix des anges, émission radiophonique d’Accent 4 consacrée à la musique sacrée et aux orgues. Formé aux conservatoires de Colmar, Saint-Maur-des-Fossés, il s’est spécialisé en musique baroque à la Schola Cantorum Basiliensis.

Prix de l’Observatoire Musical Français 2010, Prix Talent d’Avenir 2011, Léon d’or 2014, Cyril Pallaud est également conférencier et intervient régulièrement au sein de colloques internationaux ainsi qu’auprès de l’orchestre philharmonique de Strasbourg, notamment dans son domaine de prédilection, la musique sacrée. 

En 2009, Cyril Pallaud a été nommé Maître de Chapelle de la Croix Glorieuse où il dirige le Choeur de Chambre d’Alsace. En 2014, il a fondé la Capella Sacra dans le but de valoriser le grand répertoire sacré pour choeur et orchestre des 18e et 19e siècles. Enfin, en 2015, il a été nommé chef de l’Ensemble Vocal de Saint-Louis.

Cyril Pallaud

Aude Rothenburger (France), soprano

Chanteuse lyrique, professeur de chant, diplômée du conservatoire de Colmar dans la classe de chant d'Irmel Stengel, agréée du Studio des variétés de Paris où elle se spécialise dans l'enseignement du chant dans les musiques actuelles sous l'égide de Richard Cross.

Sur scène, on a pu la voir dans "le choix d'Hercule" de Häendel, "l'enfant et les sortilèges" de Ravel, "Didon et Enée" de Purcell et dans de nombreux concerts avec ensemble instrumental.

En parallèle, elle tourne actuellement dans une pièce de théâtre de Bernard Fripiat "les Cruellas" au côté de Stéphanie Bruzzese.

Aude Rothenburger (France)

Anna Miklashevich (Russie), soprano

Née à Moscou, en Russie, Anna Miklashevich a débuté l’étude du chant et du piano à l’âge de six ans. Ayant étudiée à l’Académie Tchaikovsky de Moscou, elle se perfectionna à la Schola Cantorum de Bâle de 2012 à 2014 auprès du Professeur Ulrich Messthaler et Rosa Dominguez. Elle suivit également les enseignements de grands maîtres dans diverses académies internationales (Urbino, Gmunden, Beskow) tels Emma Kirby, Margreet Honig, Sara Mingardo, Andreas Scholl, Alessandro de Marchi.

Elle se produit régulièrement en soliste à travers l’Europe dans un vaste répertoire allant de la musique médiévale aux oeuvres contemporaines.

Anna Miklashevich (Russie)

Einat Aronstein (Israël), soprano

Einat Aronstein est l’une des voix les plus prometteuses d’Israël. Formée à la Buchmann-Mehta School, elle est soliste de l’opéra et du théâtre de Tel Aviv et s’est produite à maintes reprises avec l’Israel Philharmonic Orchestra. Ayant été dirigée par Zubin Mehta, Chris- tian Zacharias et David Stern, son répertoire s’étend de l’opéra ro- mantique aux chefs-d’œuvre baroques. Depuis 2010, elle a remporté le Premier Prix des School of Music Awards, le 1er Prix de la Compé- tition internationale d’opéra baroque d’Innsbruck et le prix du public du Concours International des Châteaux en Médoc. 

Einat Aronstein (Israël)

Sarah Frick (France), mezzo-soprano

Née en 1986, Sarah FRICK suit une formation complète au Conservatoire de Montbéliard. Ayant eu pour professeur Francis JESER, elle se spécialise actuellement auprès de Marie-Thérèse KELLER (professeur à l’Ecole Normale de Paris) et Michel LAIZE en musique médiévale. On a pu l’entendre en duo avec violoncelle lors de la création d’œuvres de Laurence Ridoux, en formation de chambre et dans la comédie lyrique « Le Récital ». Très active sur les scènes alsaciennes, elle a rejoint la Capella Sacra en 2014.

Sarah Frick (France)

Aiko Sone (Japon), mezzo-soprano

Aiko Sone est une jeune et brillante mezzo-soprane, née en 1989 au Japon. Issue de la Yokohama Futuba Junion High School, elle obtint son Graduate course of Music Performance et son Associate of Arts in Music en 2012 à l’université internationale de Kagoshima. En 2014, elle obtient son Master of Arts au Senzoku Gauen College of Arts pour rentrer en 2015 au sein de la prestigieuse Schola Cantorum Basiliensis.

Ses professeurs de chant furent Masanori Kawakami, Uwe Heilmann et Gerd Türk. Elle fut révélée au public dans la flûte enchantée de Mozart et dans la passion selon St-Matthieu de Bach. 

Aiko Sone (Japon)

Christophe Baska (France, Lyon), contre-ténor

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon, Christophe Baska choisit rapidement de se spécialiser dans le répertoire baroque. En tant que soliste il chante aux côtés de Jean Tubéry (ensemble La Fenice), d’Emmanuelle Haïm (Le Concert d’As- trée), Alan Woodbrige (Chœurs de l’Opéra de Lyon) et Franck-Em- manuel Comte (Le Concert de l’Hostel-Dieu,) avec lequel il enre- gistre pour Harmonia Mundi en 2011 A Shakespeare Fantasy, des airs et duos de Purcell.

Il se produit sur les grandes scènes françaises que sont le Théâtre des Champs-Elysées, l’Opéra de Lille, et l’Opéra de Dijon. Il interprète les rôles de l’Enchanteresse et de l’Esprit dans diverses productions de Didon et Enée.

Sous la direction de Jean Tubéry, il chante la partie de contre-ténor solo dans King Arthur de Henry Purcell. Récemment il a joué un chasseur dans Actéon de Marc-Antoine Charpentier sous la direction d’Emmanuelle Haïm. 

Christophe Baska (France, Lyon)

Akinobu Ono (Japon), ténor

Débutant la musique à l’âge de 4 ans, Akinobu Ono intègre la Aichi Prefectural Meiwa Senior High School puis le Kunitachi College of Musik de Tokyo dont il sort diplômé (Bachelor et Master) notamment en Lied allemand. Son premier rôle fut Don Ottavio (W.A. Mozart, Don Giovanni). Il participa ensuite comme soliste à plusieurs productions importantes (G.F. Haendel, Le Messie – J.S. Bach, Messe en Si – Passion selon Saint-Jean et selon Saint-Matthieu). Depuis 2014, il vit en Suisse et termine son perfectionnement en musique baroque au sein de la prestigieuse Schola Cantorum. Il se produit régulièrement sur les scènes européennes.

Akinobu Ono (Japon)

Laurent Roos (France), ténor

C’est en 2002 que le ténor Laurent Roos intègre le département de musicologie de l’Université de Strasbourg, où il obtient une licence en 2005. Parallèlement à ces études universitaires, il entre en 2003 au Conservatoire de Strasbourg dans la classe de chant du professeur et grand pédagogue Henrik Siffert.

Six ans plus tard, en avril 2009, il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales de chant lyrique et de musique de chambre au sein ce même conservatoire avec Mention Très Bien.

De 2009 à 2011, il chante en soliste plusieurs cantates de J.S Bach, Le Messie de Haendel, l’évangéliste dans La Passion selon Saint-Marc de C.P.E Bach ainsi que « Le Remendado » dans une version concertante de Carmen.

Il intègre très rapidement les chœurs de l’Opéra National du Rhin, puisqu’il y entre en 2008. Il se voit alors confier, en plus de sa fonction d’artiste des chœurs, des rôles solistes : il y interprète les rôles de Charlie dans Mahagonny Songspiel, les Sept Péchés Capitaux de Kurt Weill et du chansonnier dans Louise de Charpentier. En 2012, entre plusieurs récitals d’opérettes et d'opéras, il chante la Création de Haydn, la Petite Messe Solennelle de Rossini, l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns, l’Annonciation, création de Rémi Studer, le rôle du premier laquais dans Der Rosenkavalier de Richard Strauss, l’Oratorio de Noël de Graun et plusieurs rôles dans Der Ferne Klang de Franz Schreker. 

C’est également en 2012 que Laurent Roos fonde l’Association Brindisi avec son frère Martial, qui a pour objectif de promouvoir l’art lyrique et culinaire en créant notamment des « Opéras gourmands ».

S’adonnant également à l’opérette, c’est le rôle de « Pâris » qu’Offenbach met en musique dans La Belle-Hélène que Laurent Roos interprète à plusieurs reprises entre janvier et mai 2015.

Ténor se spécialisant dans les rôles de caractère, Laurent Roos interpréta en 2014 le « Docteur Caïus » au sein de Falstaff de Verdi, puis le rôle de « Loge » dans Das Rheingold en juillet 2015, dernière production de l'Académie Lyrique à Vendôme. Il se perfectionne pour cela auprès d’Eva Märtson, professeure enseignant, entre autres, dans le Nord de l’Allemagne et en Estonie.
 

Laurent Roos (France)

Alexandre Chaffanjon (France, Lyon), baryton-basse

arallèlement à une licence de musicologie, Alexandre Cha anjon débute sa formation vocale à Grenoble et la poursuit au Conserva- toire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon jusqu’en 2010. En février 2009, il est parti se perfectionner avec David Pollard à la Guildhall School of Music and Drama à Londres et rejoint la seconde promotion du Pôle Lyrique d’Excellence – Cécile de Boever. Son répertoire s’étend de la musique ancienne qu’il a ectionne particulièrement, à la musique contemporaine. Sur scène, il a joué notamment Le Baron d’Agnot dans l’Amour Masqué de Messager, John Sorel & The Secret Police Agent dans Le Consul de Menotti et Alexandre, dans Alexander bis, opéra de poche surréaliste de Martinù. Il incarne également le truculent Capitaine Le Golif, dans un spectacle jeune public sous chapiteau - mise en scène André Fornier- coproduction de l’Opéra Théâtre et du Concert de l’Hôtel-Dieu. Son intérêt pour la musique d’ensemble à géométrie variable l’amène à travailler avec Le Chœur de Chambre Les Eléments (dir. J. Suhubiette), Spirito (dir. B. Têtu & N. Corti), L’Académie Vocale de Suisse Romande (dir. D. Tille & R. Bouvier) ou encore Akadêmia (dir.

F. Lasserre). Depuis 2013, il rejoint régulièrement le chœur de l’Opéra National de Lyon (dir. Ph. White). 

Alexandre Chaffanjon (France, Lyon)

Antonio de Sarlo (Italie), KonzertMeister

Né en 1988 à Florence, Antonio de Sarlo créé très jeune un quatuor qui se forma auprès dès plus grands noms : Quatuor Mosaïques, Altenberg trio Wien, Smetana Quartet, trio Voces Intimae, Kuss Quartet. Membre de l’Orchestre des Jeunes d’Italie et de la Camerata Strumentale Fiesolana, il se spécialisa ensuite en violon baroque auprès de Giuliano Carmignola, Francesco D’Orazio, Bettina Hoffmann, Riccardo Minasi et Giulia Nuti. Deux figures marquantes de la musique ancienne dont il fut l’élève marquèrent alors le jeune interprète : Erich Höbarth à Vienne et Paolo Cantamessa à Arezzo. 

Diplômé d’un Master en musique ancienne du Conservatoire National de Cologne (D) dans la classe de Richard Gwilt en 2014, il se spécialisa ensuite auprès d’Amandine Beyer, Enrico Gatti, Bernhard Forck, Mechtild Karkow et Susanne Scholz.

Membre en 2013/2014 du European Union Baroque Orchestra avec lequel il fit une exceptionnelle tournée internationale, il se produisit sur scène avec Chiara Banchini, Christophe Coin, Martin Gester, Lars Ulrik Mortensen, Gottfried von der Goltz, Stefano Montanari et Rachel Podger.

Il remporta avec son ensemble « Paper Kite » le premier prix du 14e Concours Biago Marini et se produisit ainsi en 2014 dans le cadre de l’International Young Artist ‘s Presentation d’Anvers (H).

Diplômé en philosophie de l’université de Florence, plusieurs de ses concerts ont été enregistrés par la télévision européenne : BBC, RAI, WDR3, …

Antonio de Sarlo (Italie)

Composition du Choeur

Soprano

  • Corinne Bohrer
  • Camille Chagnon
  • Maria Denami
  • Julie Dey
  • Marlène Esser
  • Sarah Frick
  • Eveline Gstalter
  • Anne Herr
  • Aisling Kenny
  • Myriam Kaluzinski
  • Anna Miklashevich
  • Carole Meyer
  • Cécilia Roumi
  • Aude Rothenburger
  • Anastasia Terranova
  • Anne Zimmermann

Alto

  • Christophe Baska
  • Aurélie Estatico
  • Damaris Gueutal
  • Joanna Jaworowska
  • Magdalena Kauffmann
  • Mathilde Legrand
  • Florencia Menconi
  • Maria Andrea Parias-Lopez
  • Céline Prime
  • Anne Schlick
  • Aiko Sone
  • Kim-Marie Woodhouse
  • Simone Zaug

Ténor

  • Juan Carlos Benitez
  • Ludovic Ehrart 
  • Iannis Gaussin
  • Frédéric Hecky
  • Matthieu Justine
  • Nicolas Kuhn
  • Akinobu Ono
  • Laurent Roos
  • Thierry Rossburger
  • poste à pourvoir

Basse

  • Conrad Arnander
  • Pierre Beller
  • Roland-Jean Bohrer
  • Serge Bueb
  • Dominique Burns
  • Alexandre Chaffanjon
  • Santiago Garzon 
  • Fabien Gaschy
  • Francisco Gil
  • Jean-Nicolas Lucien
  • Lionel Ott
  • Jean-Claude Wurges

Composition de l’orchestre

Violon 1

  • Antonio de Sarlo,

(Italie) - KonzertMeister

  • Mojca Gal 
  • Isabel Soteras (Espagne)
  • Katia Viel

Violon 2

  • Cécile Muller
  • Amandine Beaulieu (France)
  • Rachel Sumi (France)
  • Sayaka Shinoda

Alto

  • Arabela Fernandez Sunyer
  • Giovanni Simeoni (Italie)
  • Laurence Wintherlig (France)

Violoncelle

  • Alexandra Polin (Suisse) 
  •  Thomas Chigioni (Italie)

Contrebasse

  • Martine Lambrecht

Hautbois

  • 1 : Ayelet Karni (Israël)
  • 2 : Clément Diez (France)

Basson

  • 1 : Robin Billet (Allemagne)
  • 2 : Cheyenne Häni (Suisse)

Trompette N.

  • Einat Kalitzky
  • Tomohiro Sugimura

Timbale

  • Gabriel Hammersley

Orgue

  • Michel Laizé (France)

Traverso

  • Isabelle Sainte-Marie